Artistes
    Événements
      FR
      EN

      Murray Head

      Protest song ou chanson d’Amour ?
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Galerie
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      • décembre 2021
      • mars 2022
      • jeudi
        02
        décembre 2021
        Châteaugiron
        Réserver
      • vendredi
        03
        décembre 2021
        Hem
        Réserver
      • mercredi
        08
        décembre 2021
        PARIS 09
        Réserver
      • vendredi
        10
        décembre 2021
        Alençon
        Réserver
      • jeudi
        16
        décembre 2021
        Dijon
        Réserver
      • vendredi
        17
        décembre 2021
        Nantes
        Réserver
      • dimanche
        06
        mars 2022
        Chateauneuf-sur-Isère
        Réserver
      Voir l'agenda

      A Propos

      A Propos
      Copyright Angelique Le Goupil

      Murray Head fait partie de ces artistes qui ont marqué l’histoire de la musique en une seule chanson. Sortie en 1975, les notes cristallines et envoûtantes de Say It Ain’t So sont encore dans toutes les têtes. Une protest song, véritable hymne contre la corruption qui s’est transformée dans notre pays en une ballade langoureuse, un slow que beaucoup ont dansé collés-serrés, pensant écouter un tube parlant d’Amour et sans bien comprendre la gravité et la portée des paroles.

       

      Mais peut-on réduire un homme à un seul titre ? Certainement pas et Murray Head est bien plus que cela. Interprète passionné qui touche aussi bien au folk qu’au rock et qui n’a pas hésité à se lancer avec succès dans la new wave des années 80, il mène parallèlement une carrière d’acteur bien remplie. En anglais et en français puisque ce londonien pure souche est tombé amoureux de nos contrées il y a déjà bien longtemps.

       

      Et si cela fait maintenant quelques années qu’il ne se rend plus en studio, préférant à l’effervescence sa vie simple au pied des Pyrénées, cet éternel rêveur continue de se produire sur scène régulièrement. Car ce qui fait vibrer son être profond, c’est la connexion unique qui le lie à son public. Ses concerts prennent d’ailleurs la forme de retrouvailles chaleureuses. Avec une simplicité qui étonne pour cet homme qui a remporté au cours de sa carrière pas moins de six disques d’or et de platine. Et qui a atteint le sommet des charts dans plus d’une dizaine de pays simultanément.

       

      Mais Murray Head n’est pas vraiment du genre à ressasser le passé. Au contraire, il essaye de toujours délivrer la meilleure version de lui-même au présent. Au quotidien, il travaille sa voix et il a arrêté de fumer il y a quelques années pour délivrer à ses fans des interprétations toujours aussi claires et authentiques. Parce qu’il est comme ça, Murray Head, c’est un éternel généreux.

      Les faits marquants

      1969
      Jesus Christ Superstar
      Copyright Angelique Le Goupil

      Jesus Christ Superstar

      Alors que sa carrière cinématographique est déjà lancée, Murray Head, le chanteur prend plus de temps pour se faire connaître. Et c’est en 1969 qu’il est engagé par Tim Rice et Andrew Lloyd Webber pour chanter sur l’album Jesus Christ Superstar. Celui-là même qui fera l’objet d’une comédie musicale à succès, quelques années plus tard à Broadway ! Il interprète Judas aux côtés notamment de Ian Gillan, chanteur des Deep Purple. Malgré ce succès, il lui faudra encore quelques années pour percer en solo.

      1975
      Say It Ain’t So, chanson d’une vie

      Say It Ain’t So, chanson d’une vie

      C’est à presque 30 ans que le chanteur pousse un cri du cœur lancinant avec Say It Ain’t So, un album, mais surtout un single qui va faire le tour de la planète. Une protest song qui fait à la fois référence à un match de baseball truqué et à l’attitude des américains face au scandale du WaterGate. Mais qui, dans beaucoup de pays, passera pour une simple chanson d’amour, ce qui fait toujours rire le principal intéressé.

      1985
      One Night in Bangkok truste les charts
      Copyright Angelique Le Goupil

      One Night in Bangkok truste les charts

      Il faudra attendre 10 ans pour retrouver Murray Head dans un registre beaucoup plus new wave. Avec One Night in Bangkok, une histoire de poker plutôt sulfureuse, il se place en tête des classements dans 12 pays ! L’histoire voudrait même que le roi de Thaïlande, grand fan de la chanson et ravi du coup de pub, l'ai faite traduire. Avant d’interdire le chanteur de séjour devant les paroles qui décrivent un monde de la nuit par vraiment fréquentable. 

       

      2012
      My Back Pages, le temps des reprises

      My Back Pages, le temps des reprises

      Au début des années 2000, le chanteur s’est essayé aux albums en français avec un succès en demi-teinte. La dernière production qu’il livre, My Back Pages, est en revanche un petit bijou de reprise façon folk et blues. Won’t Get Fooled Again de The Who, Avalon de Roxy Music et bien évidemment le titre qui donne son nom à l’album du maître Dylan. S’il n’a pas repris la route des studios depuis, il continue encore et toujours à sillonner celles de France.

       

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Que dire du concert… Génial ! Un moment de pur bonheur. Sa voix semble ne pas avoir pris une ride et ses chansons sont percutantes comme au premier jour. Murray comme ses musiciens assurent d’un bout à l’autre de la soirée. Bravo ! 

        Gabin après un concert à Bordeaux

        Il ne fait pas dans les faux-semblants Murray Head. Le plus français des chanteurs anglais ne se voile pas la face, a arrêté depuis longtemps de la jouer façon pop star et livre désormais des concerts empreints de générosité et de simplicité. Sur scène, il enchaîne les anecdotes et est proche d’un public qui le lui rend bien. Et surtout, il n’oublie jamais de délivrer à la foule son tube de toujours, Say It Ain’t So.

        Murray Head a enregistré une quinzaine d’albums studio dont quelques-uns en français, sans compter les live et les compilations. Mais “Say It Ain’t So, Joe”, qu’il continue d’interpréter sur scène, reste son titre le plus emblématique. 

        Rolling Stone

      Archives

      2020
      2 concerts
      • 18 mars
        LIEGE (Belgique)
        Le Forum
      • 29 nov.
        Paris
        L'Olympia
      2019
      1 concert
      • 02 août
        Colmar
        La Foire aux Vins
      2018
      5 concerts
      • 10 mars
        Bordeaux
        Théâtre du Casino Barrière de Bordeaux
      • 11 mars
        Châtellerault
        L'Angelarde
      • 14 mars
        Paris
        L'Olympia
      • 16 mars
        Cléon
        La traverse
      • 17 mars
        Lille
        Casino Barrière
      2015
      2 concerts
      • 05 mars
        Paris
        L'Olympia
      • 30 mai
        Bruxelles
        Retrorama The Vintage Festival
      2014
      4 concerts
      • 27 févr.
        Perpignan
        Le Médiator
      • 05 avr.
        Lille
        Casino Barrière
      • 06 avr.
        Enghien-les-Bains
        Théâtre du Casino
      • 26 juil.
        Valloire
        Le Pic Sonne
      2013
      4 concerts
      • 05 juin
        Paris
        L'Olympia
      • 13 juil.
        PONT-AUDEMER
        Festival les Mascarets
      • 20 juil.
        Deauville
        Festival Deauville Barrière Music
      • 23 juil.
        Port Grimaud
        Les Grimaldines
      Afficher plus
      Réserver
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies