Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Yusuf / Cat Stevens

      Yusuf / Cat Stevens

      Le folk, sa vraie religion ?
      Ecouter
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      Aucune date prévue

      A Propos

      A Propos

      Cat Stevens intrigue. Ou doit-on dire Yusuf Islam ? Car le songwriter anglais, icône des seventies, brouille les pistes, tant son parcours semble irréel. Du haut de sa gloire, il a osé mettre sa carrière en stand-by pour se recentrer sur lui-même. Renouant avec la scène il y a 10 ans, son come-back à Bercy est un moment qui restera dans les annales. 

       

      « Je suis un miroir à la fois pour le monde occidental et le monde musulman ». Quand Cat Stevens, alias Yusuf Islam, se présente aujourd’hui, le ton est affirmé, préférant la poésie pacifiste à l’obscurantisme dont certains l’ont parfois accusé. Car le londonien du West End est tout aussi brillant qu’incompris. Son parcours étonne, autant qu’il divise. À vrai dire, personne n’avait vu l’annonce venir quand, à l’apogée de sa carrière, le baron du folk décide de troquer brutalement sa guitare contre le spiritualité. Le costume de pop star était trop grand, sa quête existentielle, trop forte.

       

      D’un coup d’un seul, Cat Stevens prenait le large. Alors quand, trois décennies plus tard, l’ancien protégé d’Island Records revient de son introspection, l’enthousiasme se mêle à la curiosité. Ses vieux amis, autrefois subjugués par ses performances, seront-ils au rendez-vous ? D’un côté, qu’importe. Si le virtuose britannique sort du silence spirituel pour faire valser les cordes, c’est avant tout pour renouer avec sa passion de toujours : la musique.

       

      Poussé par son fils, il retrouve ainsi ses automatismes sans forcer et décide de ne plus choisir entre ses deux identités : Cat Stevens est Yusuf Islam, et inversement. Il est désormais homme de foi autant qu’homme de scène. Son folk demeure intact, comme figé dans le temps, bousculant avec tacts et délicatesse certaines voix conservatrices qui l’avaient trop longtemps dissuadé de redonner vie à ses douces mélodies. Son folk est délicat comme une balade sur la lune de Moonshadow, gentiment sauvage comme une escapade ensoleillée dans le Wild World. Cette fois-ci, c’est sûr : Cat Stevens is back .

      Les faits marquants

      1968

      Cat Stevens, connu mais mourant

      Après seulement quelques mois, Cat Stevens est déjà en haut des charts. Le succès est immédiat, mais à peine devenu l’icône d’une génération pacifiste, le héros de Londres connaît son premier coup d’arrêt. Cat Stevens passe à deux doigts de la mort, après avoir contracté la tuberculose. La convalescence sera alors longue et douloureuse, brisant son insouciance de jeune adulte.

      1970

      Au sommet de la célébrité

      Après cette épreuve, qui réveillera sa quête existentielle, Cat Stevens repart à la conquête du monde. Ses quatre albums suivants, entre 1970 et 1972, connaîtront un succès planétaire, avec des singles aussi époustouflants que Wild World ou Peace Train. Le songwriter anglais est sur le toit du monde, à tel point que sa popularité n’a pas grand-chose à envier aux Beatles !

      1978
      Cat Stevens plaque tout
      Copyright Aminah Yusuf

      Cat Stevens plaque tout

      Ses fans sont abasourdis, tant la nouvelle est soudaine et imprévisible. Oui, la fuite éclair de Cat Stevens est une apocalypse dans le monde du folk. Personne ne s’y attendait. Pourtant, le virtuose anglais met bel et bien la guitare au placard pour suivre sa foi. Il se convertit à l’Islam, devient Yusuf Islam et ne réapparaîtra plus sur scène pendant trois décennies.

      2006
      Le retour inespéré de l’enfant prodige

      Le retour inespéré de l’enfant prodige

      La barbe est toujours là, le charisme aussi. Cat Stevens est de retour sur scène, à la surprise générale. Ses fans ne l’espéraient plus, les journalistes non plus. Pourtant, ce n’est pas un rêve : le roi du folk anglais présente An Other Cup, son nouveau disque. Le déclic a eu lieu cinq ans plus tôt. « C’était en 2001, quand mon fils est venu à la maison, à Dubaï, avec une guitare, expliquera l’intéressé au Journal du Dimanche. Un matin, je suis descendu dans le living room, j’ai regardé l’instrument et je l’ai finalement pris ».

      2017
      Mieux vaut tard que jamais

      Mieux vaut tard que jamais

      Cat Stevens, dit Yusuf Islam, n’avait jamais été nommé aux Grammy Awards. Alors, à 68 ans, et tout juste intronisé au Rock’n’Roll Hall of Fame, quelle ne fût pas sa surprise de voir son album The Laughing Apple aussi bien reçu par les critiques. C’est une évidence : ses trois longues décennies sans album n’ont en rien altéré sa créativité débordante, sa douceur charismatique et sa voix réconfortante.

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Grand moment, en toute intimité ! La première chose qui m'a frappé, c'est la voix du maître, quasiment intacte. Celui qui se nomme à présent Yusuf Islam nous a ainsi joué plus d'une trentaine chansons. Il est même revenu par deux fois sur scène pour terminer en beauté. C’est sans aucun doute le plus grand musicien de son époque.

        Sigried, après un concert à Paris

        Cat Stevens, alias Yusuf Islam, est l’un de plus grands artistes de sa génération. Quand il a subitement décidé de mettre un terme à sa carrière, nous étions tous étonnés. Autant dire qu’à l’annonce de son retour, notre enthousiasme se lisait sur notre visage. Quel plaisir de le revoir sur scène, avec ses tubes d’hier et ses bijoux bruts d’aujourd’hui, un des plus beaux come-back d’artiste auquel nous avons participé ! Il paraît que le temps n’impacte en rien le charisme, l’élégance et le génie : Cat Stevens l’a démontré.  

        Les classiques de cette icône folk britannique des années 1970 demeurent les marqueurs d'une génération. Ce come-back scénique, précédé en 2006 d'un retour au disque folk, marque ainsi la réconciliation du croyant avec l'artiste.

        Personnage controversé pour certains, incompris pour d'autres, le chanteur britannique est remonté sur scène pour des concerts salués par la critique et qui ont permis de vérifier que sa voix, mélange de puissance et de douceur, transcende toujours les foules.

        Le Monde - Le Point

      Archives

      2014
      1 concert
      • 16 nov.
        Paris
        Le Zénith
      2011
      1 concert
      • 26 mai
        Paris
        Accor Arena
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies