Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Yuri Buenaventura

      Yuri Buenaventura

      Petit prince de la salsa colombienne
      • Tournée
      • À propos
      • Les faits marquants
      • Galerie
      • Témoignages

      Tournée

      • 2023 2 concerts
      • vendredi
        23
        juin 2023
        Montauban
        Réserver
      • mardi
        18
        juillet 2023
        Canet-en-Roussillon
        Réserver
      Voir l'agenda

      À propos

      À propos

      Dans les années 60, une nonne et un jésuite tombent amoureux, prennent la fuite et trouvent refuge dans la forêt amazonienne au milieu des « noirs-marrons » qui ont fui l’esclavage un siècle plus tôt. Et quelques années plus tard, c’est dans le fracas du tonnerre et le grondement sourd des tambours africains que naît Yuri Buenaventura, du nom de la ville portuaire de Colombie où il a vu le jour. Il n’en fallait pas plus pour qu’éclose, quelques années plus tard, un artiste explosif !

       

      Bercé par la salsa caribéenne, entre des influences jazz et le voodoo de la jungle colombienne, le jeune Yuri ne tombe pourtant pas instantanément dans la musique. Des études d’économie aux petits boulots, ce n’est qu’à Paris, en fréquentant assidûment la communauté latine, qu’il bifurque et retourne à ses origines.

       

      La salsa colombienne devient alors une évidence, bien loin des caricatures « tropicalistes » et de la musique à touristes. Expression culturelle et contestataire, sous les pas de danse de Yuri Buenaventura se cache des revendications universelles et des messages d’amour et de tolérance entre les peuples. Sur scène, sa musique se vit comme tout se vit en Colombie, sur le fil ténu qui sépare les vivants des morts, dans une dichotomie où se rejoignent Pablo Escobar et Gabriel Garcia Marquez.

       

      Ses musiciens, parfois jusqu’à vingt sur scène, encaissent avec talent et passion les 300 000 watts de puissance de cette salsa qui ressemble presque à une machine de guerre. Une explosion de saveurs, de couleurs et de rythmes menée par un James Brown version latino qui ne laisse rien passer et qui nous embarque avec lui vers l’histoire de sa naissance, au plus profond de la jungle des Caraïbes.

      Les faits marquants

      1990

      Un peu de soleil à Paris

      Le jeune Yuri débarque à Paris pour faire ses études. Mais plus que le savoir, il y rencontrera la musique au sein d’une communauté colombienne et sud-américaine très active. Au début des années 90, il prend part à diverses formations musicales et exerce son talent dans le métro, survivant de petits boulots mais insufflant déjà des notes chaudes et ensoleillées dans le cœur des français.

      1996

      Jacques Brel se met à danser

      Pour enregistrer son premier album, Herencia Africa, Yuri Buenaventura retourne en Colombie. Une expérience malheureuse, son disque ne voyant pas le jour et le laissant même à court d’argent. Mais c’était sans compter sur sa bonne étoile puisqu’une reprise de Ne me quitte pas tombe dans les oreilles du journaliste musical Remy Kolpa Kopoul, qui est immédiatement envouté par cette tonalité et cette sensualité ancrée dans ses racines latines. Le disque sort finalement sous le label PolyGram et déchaîne les passions, devenant rapidement disque d’or.

      1999

      La capitale brûle pour la salsa

      Cet accueil chaleureux ne se démentira plus en France et l’artiste continue sa carrière à Paris. Rapidement, il sort son deuxième album, Yo Soy où les influences et les couleurs musicales se mêlent sans frontière. Pour preuve, la célèbre Salsa Rai en duo avec le petit prince du raï Faudel qui prouve encore une fois la recherche d’unité et de diversité de ce colombien à la personnalité et à l’authenticité hors du commun.

      2022

      Un amour éternel

      Reparti dans son pays d’origine au début des années 2000 pour se consacrer au rayonnement de la culture colombienne et à sa fondation pour les enfants en difficultés, la légende de la salsa signe son retour dans l’Hexagone avec Historia de un Amor. Un album comme un pont entre deux cultures et qui défend une nouvelle fois le métissage qui lui est cher, entre salsa, mambo ou cha-cha-cha. La fièvre latine n’a pas fini de nous enivrer !

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Quelle joie de vivre ! Yuri et ses choristes sont de véritables boules d’énergie et de bonheur sur scène. Très communicatifs et danseurs hors-pair, ils vivent littéralement leur musique et en deviennent même contagieux. On passe une excellente soirée et on ressort de cette expérience de salsa un grand sourire aux lèvres.

        Sophie, après un concert à Marseille.

        Que dire de Yuri Buenaventura si ce n’est qu’il est un maître incontesté dans son art. Sa salsa est entraînante, envoûtante et amène à se déhancher même les plus piètres danseurs. Dans la plus pure tradition latino-américaine, il mêle avec panache et finesse sa culture à des influences venues des quatre coins du monde. Parce que pour lui, l’universalité est la clé et la musique un vecteur de paix. Nous mesurons la chance que nous avons de recevoir cet artiste, amoureux de la France, aussi souvent dans notre pays !

        Dès les premiers accords, l'artiste colombien a semblé comme transcendé par les notes, dans une synchronisation parfaite avec son orchestre. Une communion sur scène ressentie aussi dans le public. Peu à peu, les gradins se sont vidés pour faire du parterre, une immense scène de danse pour qui voulait bien se frotter à la salsa. Pour les novices, pas de problème. Un cours en quelques secondes par le maître Buenaventura a initié les plus inexpérimentés à la danse sud-américaine. Une initiation, comme pour rapprocher encore deux cultures qui lui sont si chères. Celle de la salsa et celle qui l'adore.

        La Provence

      Aucun évènement en date
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies