Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Tokio Hotel

      Tokio Hotel

      Des Allemands qui font du bruit
      Ecouter
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      • octobre 2021
      • Forte demande
        dimanche
        24
        octobre 2021
        PARIS 09
        Réserver
      • Forte demande
        lundi
        25
        octobre 2021
        VILLEURBANNE
        Réserver
      Voir l'agenda

      A Propos

      A Propos
      Copyright Pierre Hennequin

      Ils ont su évoluer en même temps que leurs plus fidèles admirateurs. Tokio Hotel, gros son des cours de récré, fait aujourd’hui toujours bonne figure, avec des sonorités de plus en plus proches de la pop indé. De teens, ils sont donc devenus de vrais grands bonhommes.

       

      Il existe parfois des destins comme ça, où de jeunes kids allemands, tout droit en provenance de Magdebourg, conquièrent le monde avec un rock adolescent qui fait trembler les murs. D’un coup d’un seul, la bande à Bill Kaulitz se retrouve alors propulsée vers les sommets, devenant la bande originale des années de collège de milliers de millennials. Certains oseront comparer le phénomène à celui des Beatles, des décennies plus tôt, tant les chemises s’arrachent et les groupies se mettent à courir follement derrière le carrosse.

       

      Avec leur look gothique qui fait craquer les filles, ils sont alors devenus l’hymne de toute une jeunesse. Mais le succès aurait pu être furtif, tant il fut soudain. Pourtant, les Allemands ont tenu la baraque, réussissant à provoquer l’hystérie partout où ils passent pendant plusieurs années. Alors certes, difficile de renouveler les coups d’éclat de Schrei et de Zimmer 483, mais le groupe sait se réinventer pour donner vie à des productions sonores et visuelles toujours décapantes sur scène.

       

      Aujourd’hui, fini le maquillage black and white. Ils ont pris une autre dégaine, comme pour grandir en même temps que leurs fans. Leur musique a évolué, en studio comme en live, et la maturité vient désormais sublimer la rage adolescente qui sommeille toujours en eux. Nostalgiques parfois, ils arborent alors fièrement des sonorités plus électroniques, pour incarner une pop qui pétille bien plus qu’un vacarme énervé. Tokio Hotel, toujours en course !

      Les faits marquants

      2005

      De Magdebourg aux sommets des charts

      Remarqués à Magdebourg, ils commencent à se faire aborder par les maisons de disque. C’est donc naturellement qu’en 2005, le groupe est amené à présenter son premier single : Durch den Monsun. Et personne n’aurait imaginé ça quelques semaines plus tôt : c’est un carton en Allemagne. L’album, intitulé Schrei, ne fera que rendre la vague encore plus folle, avec un succès partout en Europe.

      2007
      Copyright Pierre Hennequin

      À l’assaut de la jeunesse européenne

      Après quelques nouveaux singles à succès, le groupe revient sur le devant de la scène, qu’il n’a jamais vraiment quitté. Il présente alors Übers Ende der Welt, qui viendra asseoir sa notoriété et faire piquer des crises d’hystérie à des millions d’ados rebelles. C’est énergique et ça parle à la jeunesse : le phénomène rappelle quelques groupes phares des sixties.

      2010
      La tournée qui déchaîne les foules
      Copyright Lado Alexi

      La tournée qui déchaîne les foules

      Pour sa quatrième tournée européenne, le groupe en a encore sous le pied. Chaque concert est bondé, avec des files qui s’allongent devant la salle plusieurs heures avant le show. La Tokio Hotel mania existe toujours, cinq ans après les premières apparitions de la bande sur les radios d’Europe.  Mais à partir de cette année-là, sa popularité va aller en décroissant.

      2016
      Plus pop, plus électronique
      Copyright Pierre Hennequin

      Plus pop, plus électronique

      Ils ont bien grandi, les kids allemands. Alors pourquoi Tokio Hotel devrait se cantonner à son énergie rock des débuts. Avec Dream Machine, le groupe décide donc d’enclencher un vrai virage artistique pour épouser des sonorités électro-pop. Le quatuor en profite d’ailleurs pour démarrer une tournée partout à travers l’Europe, dont une date remarquée à l’Olympia, à Paris.

      2020
      Une pandémie en studio
      Copyright Lado Alexi

      Une pandémie en studio

      Après 43 dates à travers le monde, la pandémie mondiale donne un brutal coup d’arrêt au groupe ! Mais pas question pour eux de se laisser aller ! Même si le temps qui s’écoule “semble être une éternité, pour nos fans comme pour nous”, les Tokio Hotel sont de retour en studio pour enregistrer un nouvel album. Et ils comptent bien revenir sur scène dès que possible : 16 dates sont déjà prévues avec, évidemment, un passage par Paris. 

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Fan depuis les débuts, j’ai assisté à toutes les tournées du groupe. Sur scène, le niveau est exceptionnel. C’est un magnifique concert à chaque fois. Mais mon meilleur souvenir reste l’Olympia en mars 2017 pour Dream Machine World Tour. C’était simplement dingue ! 

        Benjamin, fan de la première heure du groupe

        D’une certaine manière, on peut dire qu’ils sont les Beatles de leur génération : des groupies partout, un succès immédiat. Bien sûr, musicalement, ça n’a rien à voir, mais on peut faire des parallèles amusants. En tout cas, ce groupe a bien vieilli, et a su se réinventer pour grandir en même temps que ses fans. Fini le gros rock, place à une électro-pop qui va bien !

         

        Changement de style pour les chanteurs allemands du groupe Tokio Hotel. Les sonorités indie électro pop, qui mêlent synthétiseurs et mélodies planantes, sonnent radicalement différent de leurs premiers succès. Fini de choquer : vêtu d'une veste léopard cintrée et d'un jean destroy, le chanteur du groupe a adopté un look résolument plus sage et très tendance, à l'instar de ses camarades de scène ! 

        Pure People

      Archives

      2019
      3 concerts
      • 06 mai
        Toulouse
        Le Bikini
      • 12 mai
        Paris
        L'Olympia
      • 13 mai
        Villeurbanne
        Le Transbordeur
      2017
      4 concerts
      • 21 mars
        Paris
        L'Olympia
      • 22 mars
        Villeurbanne
        Le Transbordeur
      • 15 nov.
        Marseille
        LE CEPAC SILO
      • 16 nov.
        Nancy
        l'Autre Canal
      Afficher plus
      Réserver
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies