Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Steven Wilson

      Steven Wilson

      Le progressiste du rock
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Galerie
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      • septembre 2021
      • octobre 2021
      • Meilleures places
        samedi
        25
        septembre 2021
        STRASBOURG
        Réserver
      • lundi
        27
        septembre 2021
        TOULOUSE
        Réserver
      • Meilleures places
        mardi
        28
        septembre 2021
        BORDEAUX
        Réserver
      • jeudi
        30
        septembre 2021
        PARIS
        Réserver
      • Package
        jeudi
        30
        septembre 2021
        PARIS
        Réserver
      • vendredi
        01
        octobre 2021
        NANTES
        Réserver
      • samedi
        02
        octobre 2021
        LYON
        Réserver
      • vendredi
        08
        octobre 2021
        AIX EN PROVENCE
        Réserver
      Voir l'agenda

      A Propos

      A  Propos
      Copyright Pierre Hennequin

      Il est le divin enfant d’un rock aussi progressif que progressiste. Steven Wilson, quinqua discret enclin aux histoires qui éveillent les consciences, aurait pu être le direct héritier de David Gilmour. Ambitieux à la créativité exacerbée, il a décidé d’être encore bien plus que ça.

       

      Sa mère écoutait Donna Summer, son père, Pink Floyd. Alors, quand Steven Wilson décide de redonner du souffle à un rock progressif en sommeil, il ne peut se priver d’éclabousser ses mélodies lumineuses d’une pop exigeante. Derrière ses lunettes rectangulaires, reflet d’un homme carré, droit dans ses bottes, il voit ainsi le monde sous un autre angle. Il jongle, pieds nus, avec les pédales d’effet, comme pour colorer un son clair-obscur. Il chamboule notre rythme cardiaque, secoue les carcans et bouscule les clichés d’une société en mal de vivre.

       

      D’une certaine façon, Steven Wilson est au présent ce que David Gilmour est aux eighties : un mec sensible à la technicité d’or, préférant l’éloge de la simplicité à la complexité sans âme. Il brutalise la douceur, réchauffe les cœurs glacés : ses performances décomposent l’évidence, questionnent les préconçus musicaux avec virtuosité. On se pose alors la question : doit-on le voir comme un guitariste hors-pair, un chanteur à la voix lancinante ou un producteur à la créativité débordante ? Somme toute, les trois. Car Steven Wilson ne se contentera jamais d’une seule casquette.

       

      Ainsi soit-il : le guitariste d’Hemel Hempstead, coin tranquille sous le ciel gris d’Angleterre, flirte avec les émotions, tiraillé entre sa lucidité d’adulte et son regard enfant. Il triture les cordes et les claviers, allant chercher, tour à tour, la noirceur mélancolique, la douceur oxygénée et des utopies réalistes. Alors, si la beauté sincère cherche son alter-égo, probablement doit-elle regarder du côté de Steven Wilson. Car, avec son énergie aussi brute qu’explosive, l’ancien leader de Porcupine Tree est un coup de griffes au rock, loin du revival.

      Les faits marquants

      1987
      Les héritiers de David Gilmour

      Les héritiers de David Gilmour

      Avec son ami Malcom Stocks, Steven Wilson donne naissance à Porcupine Tree. Directement inspiré par les récentes compositions de Pink Floyd, le groupe explore un rock progressif aux accents psychédéliques. Il faudra attendre 1992, et la sortie du disque On the Sunday of Life, puis 1995, et l’album The Sky Moves Sideway, pour obtenir de premiers succès, toutefois relatifs.

      2005
      Porcupine Tree, une référence

      Porcupine Tree, une référence

      En une dizaine d’années, Porcupine Tree est devenu une référence dans le milieu du rock progressif. Après quelques coups de maître, à l’instar du disque In Absentia, paru en 2002, le groupe frappe fort avec Deadwing. Plus accessible que ses œuvres précédentes, l’album connaît un franc succès, bien au-delà des eaux britanniques.

      2009

      Steven Wilson navigue seul

      Steven Wilson veut désormais se concentrer sur sa carrière solo. Porcupine Tree n’est plus la priorité. Paraît alors Insurgentes, son premier disque, dans lequel il confirme son appétence pour le rock progressif, les sonorités des eighties et l’air ambiant du métal.

      2015
      Somptueux, comme à son habitude

      Somptueux, comme à son habitude

      Steven Wilson trace sa route. Cette année-là, il présente Hand, son quatrième album. Les critiques sont bouche bée, son public, en extase. Encore une fois, le prodige britannique met tout le monde d’accord, avec un album aussi inspiré qu’inspirant. C’est l’un des plus beaux disques de rock progressif depuis la fin de Pink Floyd, diront certains.

       

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Avec un concert extrêmement précis, graphique et coloré, Steven Wilson a prouvé qu’il est le maître du live. Des messages clairs, une ambiance feutrée au départ, qui passe ensuite par l’allégresse et la tristesse : on se sent transporté. C’est un concert qui laisse admiratif.  

        Céline et Chris, après le concert à Lyon.

        Steven Wilson est la relève de Pink Floyd. Avec modernité et minutie, il déploie un rock progressif qui interroge autant qu’il laisse rêveur. Le songwriter britannique nous épate à chaque apparition. Sur scène, c’est une vraie performance. Il passe d’une ambiance à l’autre, pointant avec virtuosité les ombres de la société contemporaine. Il faut absolument aller le voir !

        Ce Britannique a remis à lui tout seul un genre musical que l'on pensait voué aux gémonies : le rock progressif. Virtuose de l'instrument, il aligne des chorus qui disent beaucoup de son admiration pour David Gilmour, soliste de Pink Floyd. 

         

        Ex-leader du groupe de rock progressif Porcupine Tree, le musicien a réussi à s'extraire de ce créneau, souvent jugé passéiste, voire ringard, pour venir aussi chatouiller les oreilles des amateurs de rock au sens large, voire de pop. C'est donc un mélange d'un peu tous ces styles qu'il présente en live lors d'un concert découpé en deux parties, entrecoupé d'un entracte d'une vingtaine de minutes. 

        Le Figaro - Le Parisien.

      Archives

      2019
      8 concerts
      • 19 janv.
        Strasbourg
        La Laiterie
      • 21 janv.
        Nantes
        Cité des congrès
      • 22 janv.
        Bordeaux
        Theatre Femina
      • 23 janv.
        Toulouse
        Le Bikini
      • 26 janv.
        Rennes
        l'étage
      • 27 janv.
        Caen
        Le Cargö
      • 29 janv.
        Tours
        Palais des Congrès
      • 30 janv.
        Nancy
        l'Autre Canal
      2018
      7 concerts
      • 04 févr.
        Marseille
        LE CEPAC SILO
      • 06 févr.
        Villeurbanne
        Le Transbordeur
      • 12 mars
        Paris
        L'Olympia
      • 13 mars
        Lille
        Théâtre Sebastopol
      • 22 juin
        Clisson
        Hellfest
      • 01 juil.
        Tilloloy
        Retro C Trop Festival
      • 07 juil.
        Paris
        L'Olympia
      2016
      1 concert
      • 01 févr.
        Paris
        Palais des Congrès
      2015
      4 concerts
      • 25 mars
        Paris
        L'Olympia
      • 17 juil.
        Saint Julien
        Guitare en Scène
      • 18 sept.
        Toulouse
        Théâtre du Casino Barrière
      • 26 sept.
        Lille
        Théâtre Sebastopol
      2013
      4 concerts
      • 08 mars
        Paris
        Le Trianon
      • 05 nov.
        Villeurbanne
        Le Transbordeur
      • 06 nov.
        Bordeaux
        Rock School Barbey
      • 10 nov.
        Marseille
        Espace Julien
      Afficher plus
      Réserver
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies