Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Sonny Rollins

      Sonny Rollins

      Le dernier des géants du jazz
      Ecouter
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      Aucune date prévue

      A Propos

      A Propos
      Copyright Pierre Hennequin

      « Un musicien agressif qui a toujours des idées neuves ». Quand Miles Davis parlait de lui, les mots étaient toujours le fondement d’un éloge. Rien d’étonnant, finalement, car Sonny Rollins est un géant du jazz, et derrière ses notes les plus audacieuses défilent les époques.

       

      Son souffle est au jazz ce que l’océan est à la surface du globe : un indispensable à la vie qui nous épate par son allure sublime et nous intimide par son immensité. Sonny Rollins est le dernier des géants, alors que ses copains du temps d’avant, dont John Coltran et Jackie McLean, ont rejoint le paradis des âmes sensibles. Mais lui est toujours là, saxophoniste ténor qui porte le flambeau d’une époque où Harlem avait le vent en poupe. Sa rigueur mélodique, son style de jeu caractéristique, ses solos improvisés qui nous emportent vers un au-delà : le musicien américain a passé son existence à sculpter des chefs d’œuvre qui demeurent le paroxysme de l’excellence.

       

      Tout juste adolescent, il surprenait déjà son monde. Il bluffait Thelonious Monk, Jay Jay Johnson, Bud Powell et consorts. Bourreau de travail, Sonny Rollins avait alors mille raisons de prendre la grosse tête. Mais humble et créatif il restera. Ainsi, prenant soin de toujours opter pour des détours inattendus, l’enfant de New York, aujourd’hui à la barbe blanche et au regard teinté, a influencé des générations entières d’artistes. 

       

      Le saxophone est sa voix. Alors tant qu’il respire, il compose. La musique est l’hymne de sa vie, faisant renaître en lui, lorsqu’il entre en scène, le jeune homme virevoltant qui embrassait les foules d’hier. Seule sa peau semble avoir accepté les stigmates du temps, car intérieurement, il se moque de l’âge. À vrai dire, sa seule obsession est d’innover, encore et toujours, pour nous amener à inspirer l’air pur du jazz.

      Les faits marquants

      1953
      L’enfant prodige adoré de Miles Davis

      L’enfant prodige adoré de Miles Davis

      Ancien pianiste, Sonny Rollins est tombé amoureux du saxophone. À l’aube de son adolescence, il étonne déjà le clan des adultes. Theolonious Monk décide alors de le prendre sous son aile, allant jusqu’à lui permettre d’enregistrer ses premières compositions. Malgré quelques démêlés avec la justice, sa carrière se lance en 1953, lorsqu’il présente son premier disque, avec la présence, tenez-vous bien, de l’illustre Miles Davis au piano.

      1956

      Le chef d’œuvre du siècle

      Cette année-là, Sonny Rollins multiple les disques. Mais c’est Saxophone Colossus qui va marquer les esprits. Acclamé par la critique, c’est l’un des plus beaux albums du siècle, témoigneront les amoureux de jazz. Plus tard, le disque inspirera d’ailleurs de nombreux artistes à travers le monde, dont Claude Nougaro, qui reprendra l’excellent titre St.Thomas.

      1959

      L’audace est son carburant

      C’est un tournant dans sa carrière. Avec le disque The Bridget, Sonny Rollins s’aventure sur les terres du free-jazz. Car après un an d’interruption et une belle remise en question, le musicien new-yorkais cherche à apporter un souffle nouveau à sa musique, comme en quête permanente de l’inatteignable perfection.

      1981

      En studio avec les Rolling Stones

      C’est une collaboration qui a donné du grain à moudre à tous les puristes du jazz. Mais Sonny Rollins s’en moque un peu : il voulait tenter quelque chose de nouveau. Alors quand les Rolling Stones lui proposent d’enregistrer trois chansons sur l’album Tatto You, c’est un grand oui. « Ils m’ont contacté, je ne savais pas grand-chose d’eux, dira-t-il plus tard. Je connaissais leur nom bien sûr, comme celui des Beatles, mais sans être au fait de ce qu'ils jouaient. Aussi, ai-je vécu cette collaboration éventuelle comme une expérience ponctuelle ».

       

      2007
      Souffler les cinquante bougies

      Souffler les cinquante bougies

      Après avoir glané plusieurs Grammy Awards au début du millénaire, Sonny Rollins décide de fêter comme il se doit ses 50 ans de carrière. Il propose alors une magnifique représentation au Carnegie Hall, à New York, comme pour se remémorer un temps qui semble aujourd’hui révolu. C’est la preuve que sa longévité est exceptionnelle : qui d’autre peut en dire autant ?

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Quand on m’a dit que j’allais voir Sonny Rollins, j’avais le sourire jusqu’aux oreilles. Alors quand il est monté sur scène avec son saxophone, pour un amoureux de jazz comme je le suis, c’était un grand moment. Tout le concert a été incroyable, digne d’un géant de son temps. 

        Didier, après un concert à Roubaix

        Sonny Rollins est un immense musicien. Il a marqué de son empreinte un siècle de jazz, comme un maître qui a su imposer son style et sa personnalité pendant des décennies. Si Miles Davis l’admirait, ce n’est pas un hasard : il est un monument comme il en existe très peu. Alors quand il se pointe avec son saxophone sur scène, nous avons toujours l’impression de vivre un moment qui compte dans l’histoire de la musique.

         

        Aussi rare qu'attendu, le saxophoniste ténor a subjugué l'auditoire. Ou plutôt, les années paraissent n'avoir aucune prise sur lui, qui prétend pour­suivre humblement son apprentissage, alors que les encyclopédies du jazz les plus sérieuses comme les rumeurs publiques les plus versatile, voient communément en lui le dernier des géants.  

         

        Le fait même que cet immense musicien soit encore en vie constitue un prodige. John Coltrane, Miles Davis, Max Roach ou Art Blakey, avec lesquels il a collaboré, ont tous rejoint le paradis des jazzmen, laissant à Rollins la lourde responsabilité de porter le flambeau d'une génération qui a connu les développements du be-bop, du hard-bop, du free-jazz et d'autres. 

         

        Libération - Le Figaro

      Archives

      2013
      1 concert
      • 14 nov.
        Paris
        L'Olympia
      2012
      3 concerts
      • 17 juil.
        Juan Les Pins
        Jazz à Juan
      • 25 juil.
        Marseille
        Festival de Jazz des Cinq Continents
      • 29 juil.
        Marciac
        Jazz in Marciac
      2011
      3 concerts
      • 11 juil.
        Vienne
        Jazz à Vienne
      • 29 oct.
        Roubaix
        Tourcoing Jazz festival
      • 14 nov.
        Paris
        L'Olympia
      2009
      3 concerts
      • 25 juil.
        Nice
        Jardin et Arènes de Cimiez
      • 31 juil.
        Marciac
        Jazz in Marciac
      • 29 oct.
        Paris
        L'Olympia
      2008
      1 concert
      • 08 juil.
        Vienne
        Jazz à Vienne
      2007
      3 concerts
      • 11 août
        Marciac
        Jazz in Marciac
      • 29 nov.
        Monaco
        Salle Garnier-Opéra de Monaco
      • 01 déc.
        Paris
        Salle Pleyel
      2006
      3 concerts
      • 15 mai
        Toulouse
        La Halle aux Grains
      • 18 mai
        Paris
        L'Olympia
      • 29 juin
        Vienne
        Jazz à Vienne
      2005
      1 concert
      • 22 juil.
        Juan-les-Pins
        Pinède Gould
      2004
      2 concerts
      • 12 mai
        Paris
        L'Olympia
      • 17 juil.
        Juan-les-Pins
        Pinède Gould
      2002
      2 concerts
      • 19 oct.
        Maxéville
        Zénith de Nancy
      • 23 oct.
        Paris
        L'Olympia
      2001
      1 concert
      • 02 mai
        Paris
        L'Olympia
      1999
      2 concerts
      • 18 oct.
        Paris
        L'Olympia
      • 22 oct.
        Nancy
        Nancy Jazz Pulsations
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies