Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Snoop Dogg

      Snoop Dogg

      Le patron de la West Coast
      Ecouter
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • A Propos

      Tournée

      Aucune date prévue

      A Propos

      A Propos
      Copyright Pierre Hennequin

      Dreadlocks, chaînes en or et lunettes fumées : sous son apparat bling-bling, Snoop Dogg est devenu, à mesure que les albums naissent, le maître absolu de la scène rap et hip-hop de la West Coast. Il est aujourd’hui le maillon fort d’un état d’esprit musical qui a tout emporté sur son passage.

       

      Snoop Doggy Dogg. Le natif de Long Beach, dans la banlieue de Los Angeles, a tout connu : les guerres de gangs, la taule et, bien au-dessus de tout, le succès à l’échelle planétaire. Il faut dire que le rappeur californien, adepte de la fumette à usage récréatif et provocateur intelligent, a toujours manœuvré comme un chef pour se faire une place dans l’ascenseur social et descendre à l’ultime étage : le toit du monde. Avec son flow nonchalant, médiane entre paresse et révolte habile, Snoop se veut ainsi l’Atomic dog de la street.

       

      Car si les grosses bagnoles, les bikinis légers et les montres dorées auraient pu altérer son jugement, l’enfant d’une Californie cosmopolite n’a pas oublié d’où il vient. Dans son style caractéristique, il met ainsi un point d’honneur à ne jamais travestir son naturel. Comme beaucoup, Snoop a eu mille occasions de se perdre dans les entrailles de la gloire, de se laisser aller à la facilité d’un hip-hop radio-compatible ou de se faire draguer par une pop frivole. Mais hors de question ! Choquer en bling-bling, avec audace, humour et dérision, et déchaîner les foudres des censeurs restent son leitmotiv préféré. C’est une évidence : le feu de la rampe a simplement amplifié sa flamme intérieure.

       

      Oui, cet amoureux de basketball, catapulté par la légende Dr.Dre, dieu par nature de la culture rap US, a contribué à changer le monde. Depuis la West Coast, il a tout osé, allant jusqu’à s’opposer frontalement à l’administration de Donald Trump, à défendre corps et âme la communauté afro-américaine et à se battre à balles à blanc contre les injustices de son pays, l’un des plus inégalitaires de la planète. Alors quand le fauve californien monte sur scène, ce n’est pas simplement un rappeur au collier d’or qui se présente, mais une grosse pointure de notre époque !

      Les faits marquants

      1991
      Tout de suite dans le grand bain
      Copyright Pierre Hennequin

      Tout de suite dans le grand bain

      Repéré par le demi-frère de Dr.Dre, le jeune Snoop Dogg est invité à participer à la bande originale du film Deep Cover. Son talent et son style singulier impressionnent déjà. C’est donc tout naturellement qu’après cette expérience fructueuse, Dr.Dre, ancien membre de N.W.A, demande au rappeur de Long Beach de le rejoindre en studio pour contribuer à l’enregistrement du légendaire album The Chronic, qui paraîtra l’année suivante.

      1993
      La ruée vers l’or, c’est Snoop

      La ruée vers l’or, c’est Snoop

      Pour bien commencer une carrière, Snoop Dogg a trouvé la solution : finir en tête du BillBoard 200 dès la sortie de son premier album ! Emballé, c’est pesé : le rappeur américain cloue le bec du monde entier avec le disque Doggystyle, incluant les tubes, aujourd’hui connus de tous, What’s my name et Gin and Juice. Pour les adultes, on vous conseille d’ailleurs de jeter un œil à la traduction du titre de l’album. Petit indice : c’est de l’argot américain.

      2001
      Un gangsta explorateur
      Copyright Pierre Hennequin

      Un gangsta explorateur

      Connu comme le loup blanc aux US, Snoop Dogg, marqué par la mort de Tupac, cherche à explorer de nouveaux horizons. Il en profite pour sortir, à seulement 28 ans, son autobiographie et pour s’intéresser au cinéma. Détesté par une partie de la classe politique (rien d’étonnant), il attendra l’année suivante pour sortir Paid tha Cost to Be da Bo$$, son sixième album sur lequel apparaîtra Pharrell Williams, alors leader des Neptunes.

      2013
      Pas de frontière entre le rap et le reggae

      Pas de frontière entre le rap et le reggae

      Quitte à déboussoler certains fans de la première heure, Snoop Dogg ose franchir le pas. Le risque est son moteur. Alors, pour la première fois, l’artiste américain bascule vers le reggae. Pour aller jusqu’au bout de l’expérience, il ira même jusqu’à voyager en Jamaïque quelques mois avant d’entrer en studio, comme pour s’imprégner de l’air pur des terres de Bob Marley. Il reviendra aux sources deux ans plus tard, avec l’excellent album Bush.

      2019
      Snoop Dogg dit merci à… Snoop Dogg
      Copyright Pierre Hennequin

      Snoop Dogg dit merci à… Snoop Dogg

      Après une courte escapade vers le gospel, comme pour rendre un hommage appuyé à son enfance, Snoop Dogg is back avec l’album I wanna Thank Me. De grande qualité, le disque, miroir d’une carrière, est salué par la critique, comme en témoigne la chronique du Mouv’ : « beats laid back, basses bien rondes ou élastiques, on navigue avec plaisir sur les ondes délivrées par Snoop ».

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Derrière son air narcissique, Snoop a vraiment trippé avec son public. Il kiffe ce qu’il fait, et on entre vraiment dans son univers. Il veut qu’on danse avec lui, qu’on crie son nom : bref, c’était vraiment génial de voir une méga star comme lui. On a passé un excellent moment : un vrai défouloir pour les initiés. 

        Sami et Sandoz, après un concert à Bercy

        Snoop Dogg est une figure de la West Coast. En compagnie de quelques autres rappeurs de renom, dont son maître Dr.Dre, il a complètement renversé la table en imposant le rap à l’échelle mondiale. C’est un grand Monsieur, qui ne perd ni sa fougue, ni sa nonchalance au fil du temps. Quand il passe en France, c’est donc toujours un événement : il faut absolument le voir au moins une fois dans sa vie.

         

        Depuis sa présence sur le légendaire album The Chronic ou encore son premier album Doggystyle sorti en 1993, il est entré dans le club très sélect des rois du rap. Il est l'un des rares rappeurs à avoir très bien survécu aux années 90 et au début des années 2000. 

        Les Inrocks

      A Propos

      2015
      1 concert
      • 07 août
        Landerneau
        Fête du Bruit
      2013
      3 concerts
      • 04 juil.
        Paris
        Le Zénith
      • 09 août
        Landerneau
        Fête du Bruit
      • 14 août
        Colmar
        La Foire aux Vins
      2011
      1 concert
      • 14 juil.
        Carhaix
        Les Vieilles Charrues
      2010
      1 concert
      • 30 juin
        Paris
        L'Olympia
      2009
      1 concert
      • 25 nov.
        Paris
        Elysée Montmartre
      2008
      4 concerts
      • 12 sept.
        Lyon
        Halle Tony Garnier
      • 13 sept.
        Toulouse
        Zénith Toulouse Métropole
      • 14 sept.
        Nantes
        Zénith Métropole
      • 15 sept.
        Paris
        Le Zénith
      2007
      2 concerts
      • 04 juil.
        Grenoble
        Palais des Sports de Grenoble
      • 09 juil.
        Paris
        Le Bataclan
      2005
      9 concerts
      • 16 févr.
        Paris
        Accor Arena
      • 23 févr.
        Bruxelles (Belgique)
        Forest National
      • 20 juin
        Lyon
        Halle Tony Garnier
      • 21 juin
        Marseille
        Le Dôme
      • 22 juin
        Toulouse
        Zénith Toulouse Métropole
      • 23 juin
        Nice
        Palais Nikaïa
      • 28 juin
        Amneville
        Le Galaxie
      • 29 juin
        Lille
        Zénith Arena
      • 15 juil.
        Colmar
        Théâtre de Plein Air de Colmar
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies