Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Meshell Ndegeocello

      Meshell Ndegeocello

      L’âme rebelle
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Galerie
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      Aucune date prévue

      A Propos

      A  Propos

      A 17 ans, la jeune Michelle choisit un nom qui sonne comme un slogan. Ce sera Ndegeocello, « libre comme un oiseau » en langue swahili. A partir de là, elle n’aura de cesse de faire entendre sa voix, sa sensibilité, sa vision du monde. Et peu importe si cela transgresse. Peu importe si elle en perd sa maison de disque, ses fans ou ses amours. Parce que Meshell Ndegeocello est entière, authentique, un diamant brut qui trace sa route sans se retourner.

       

      Et de concessions, elle n’en fera aucune. Pas sur la forme car la chanteuse, tombée petite dans la soul et bassiste de formation, s’autorise toutes les expérimentations. Des très sombres et introspectifs albums Bitter et Weather à l’attitude de rock star quand elle reprend Wild Night avec John Mellencamp. En passant par l’indéfinissable The World Has Made Me The Man Of My Dream, mélange extrême entre le jazz et le rock, entre vagabondages planants et salves volcaniques.

       

      Pas sur le fond non plus, car Meshell Ndegeocello sait qui elle est et s’affirme. Femme, noire, bisexuelle et musulmane. Avec une identité qui lui vaut toutes les critiques dans l’Amérique des années 90, plus rien ne lui fait peur. Ses chansons abordent des thèmes crus et sans détour : le racisme systémique, la solitude urbaine, et, avec sarcasme, les relations amoureuses et leur éthique. Et quand sa maison de disque censure la pochette de l’album, où elle apparaît légèrement voilée au lendemain des attentats du 11 septembre, elle met fin à une collaboration de plus de 10 ans.

       

      Elle est comme ça Meshell, rebelle, les deux pieds bien ancrés sur terre et la tête dans un futur meilleur. Elle ne choisit pas entre art et convictions, elle mélange les deux dans un tourbillon et dans une rage sensible. Et quand on jette un regard en arrière, on ne peut que s’incliner devant le chemin qu’elle a tracé à la force de son talent.

      Les faits marquants

      1993

      Un soul-funk revendicatif

      La jeune artiste signe sur le label Maverick, fondé par Madonna et sort Plantation Lullabies qui cache sous son apparence entraînante des thèmes engagés et revendicatifs. L’artiste, déjà, ne fait pas de concession et enfonce le clou avec Peace Beyond Passion, trois ans plus tard. Un deuxième album qui confirme son succès et lui vaut la reconnaissance de ses pairs. D’Alanis Morrissette aux Rolling Stones, les demandes de collaborations s’enchaînent !

      1999
      Virage intimiste
      Copyright Charlie Gross

      Virage intimiste

      La popularité ne dévie pas Meshell Ndegeocello de sa ligne de conduite. Intègre avant tout, elle livre en 1999 un nouvel album déchirant, sombre et teinté d’un folk mélancolique. Bitter est le fruit d’une rupture sentimentale que l’on imagine douloureuse. L’artiste ne cache rien et nous emmène avec elle dans les méandres d’une âme torturée par l’Amour. Si la chanteuse touche le fond, les ventes, une nouvelle fois, décollent.

      2005
      L’artiste explore sa liberté
      Copyright Charlie Gross

      L’artiste explore sa liberté

      Libérée de sa maison de disque et de ses obligations de réussite, la chanteuse profite pleinement de sa liberté et sort coup sur coup deux albums plus expérimentaux. Elle y explore les facettes du jazz avec singularité, voire même sarcasme. Et perd une partie de son public en route ! Mais au fond, elle s’en fiche. Ce qui compte, c’est de faire ce dont elle a envie, ce qui lui colle aux tripes. Et ce n’est qu’en 2010 qu’elle signera de nouveau avec le label Naïve pour deux albums plus facilement abordables par le grand public.

      2018
      Reprises sans copie conforme
      Copyright Charlie Gross

      Reprises sans copie conforme

      C’est un album à part que sort Meshell avec Ventriloquism. De retour dans la maison familiale pour gérer les affaires de son père décédé, elle se plonge dans ses souvenirs de jeunesse et accouche d’un album de reprises des tubes hip-hop et RnB qui ont bercé son enfance. Tender Love se transforme en ballade folk quand l’artiste affirme encore une fois ses valeurs sur Sensitivity, clamant haut, fort et sans langueur « You need a man with sensitivity, a man like me ».

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        Meshell Ndegeocello a une voix exceptionnelle, caressante, intrigante, parfois inquiétante et c’est un bonheur de la voir en concert. L’ambiance était intimiste et la chanteuse nous a régalé de ses derniers morceaux comme de reprises parfois surprenantes, de Prince à Bob Marley. Un très bon moment. 

        Graziella après un concert à Marseille

        Meshell Ndegeocello fait partie de ces artistes qui ont non seulement un talent fou, une voix exceptionnelle, mais également des choses à dire, une authenticité et une sensibilité hors du commun. En concert, ça groove et on ne peut qu’admirer le parcours de cette chanteuse qui a su s’imposer comme l’une des figures majeures de la soul.

        Meshell a toujours fait de sa détresse une oriflamme et de sa musique un radeau de la Méduse pour coeurs percés. C’est à ce prix qu’elle est devenue l’une des artistes les plus bouleversantes de sa génération, les plus significatives de son temps. 

        Les Inrockuptibles

      Archives

      Aucun évènement en date
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies