Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Lynyrd Skynyrd

      Lynyrd Skynyrd

      Toujours debout pour le Southern rock
      • Tournée
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      Aucune date prévue

      A Propos

      A Propos

      Décimé, mais vivant. Lynyrd Skynyrd ne se résigne jamais et met le destin K.O pour continuer à faire raisonner Sweet Home Alabama avec force, partout et pour toujours. Aujourd’hui emmené par Gary Rossington, le groupe poursuit sa longue épopée à travers les rues d’Amérique.

       

      Malgré la malédiction, Lynyrd Skynyrd respire toujours d’un souffle fort et fédérateur. Il se relève de tous les sanglots, panse les plaies d’hier, même les plus profondes, et placarde un sourire sur les visages des amoureux de Southern rock. Il célèbre ainsi la vie et sillonne les pays, comme jamais. Car pour Gary Rossington, seul rescapé d’une aventure collective malheureuse, monter sur scène est un hommage aux âmes disparues, à ses potes d’antan, moteurs d’un groupe décimé par la tragédie de Gillsburg.

       

      Certes, l’insouciance de Lynyrd Skynyrd est morte un jour d’automne 1977, dans un épouvantable crash d’avion dans les forêts du Mississippi, laissant plusieurs de ses membres voler vers l’au-delà. Mais qui n’a jamais cru à la résurrection ? Alors, passé le deuil, le groupe a repris sa marche, quelques années plus tard, toujours à la conquête d’une même esthétique. Les riffs secs et les solos monstrueux portent une voix désormais éraillée et granuleuse. La rythmique, toujours impeccable, réveille comme un café frappé. C’est une évidence : ici s’écrit, toujours en majuscules, une folle aventure sur les routes d’Amérique, où l’asphalte fond sans crainte sous le soleil d’une country chaude et d’un blues exacerbé.

       

      Leur image de gentillets voyous de l’époque s’est estompée. Oui, depuis le drame, Lynyrd Skynyrd est devenu autre chose, sans renier ses racines. Mais, tristement, la mort n’est jamais loin, malgré les mines enjouées de ses membres. Allen Collins, Leon Wilkeson, Hughie Thomasson, Billy Powell : les derniers survivants de la bande ont aussi sorti les ailes pour rejoindre les cieux, laissant Gary Rossington seul, comme gardien d’un héritage insoluble.

       

      Aujourd’hui, c’est donc cette histoire que le groupe vient raconter. Chaque concert est une célébration. Avec fraîcheur et audace, Lynyrd Skynyrd vient ainsi sublimer une discographie aux mille couleurs, devenue une bible pour tous les mélomanes. Et autant le dire tout de suite : Sweet Home Alabama sonne toujours aussi bien !

      Les faits marquants

      1970

      Le clin d’œil des mauvais élèves

      Créé en 1964, le groupe enchaîne les noms, de My Backyard à One Percent. Ce n’est qu’en 1970 que la bande, déjà bien expérimentée, décide, sur un coup de tête, de porter son nom définitif : Lynyrd Skynyrd. Un clin d’œil moqueur à leur prof de sport, qui les renvoie de cours à la moindre occasion à cause de leurs longues et rebelles tignasses.

      1973
      L’attraction de tout un pays

      L’attraction de tout un pays

      Lynyrd Skynyrd aime la provocation. Casser les codes fait partie du voyage. Avec un premier album, que peu de labels voulaient produire, le groupe marque les esprits. Ils deviennent les nouveaux héros du rock à l’américaine, dans les pas des Rolling Stones. L’année suivante, la sortie de Sweet Home Alabama, petit tacle malin à leur ami Neil Young, signe l’apogée de leur carrière.

      1977

      Le drame et les larmes

      Ronnie Van Zant avait une intuition : il ne passera pas la trentaine. Il avait malheureusement raison. Le chanteur du groupe décède dans un accident d’avion, tout comme la plupart des membres du groupe. Gary Rossington n’avait pas pris part au voyage : « je ne le sens pas », avait-il dit avant de décoller, préférant privilégier un autre vol. Après le crash, Lynyrd Skynyrd est à l’arrêt. Qui peut imaginer un retour dans ces conditions ?

      1987
      Après le deuil, la résurrection

      Après le deuil, la résurrection

      C’était inattendu, presque inespéré. Pourtant, les survivants de Lynyrd Skynyrd veulent repartir sur les routes pour poursuivre un livre trop vite refermé et rendre hommage à leurs copains d’autrefois. Ils proposent sept titres inédits. Le come-back est réussi, avec un premier album dans les bagages, qui sortira en 1991.

      2018
      Une dernière pour la route

      Une dernière pour la route

      Le temps passe, et Gary Rossington annonce au monde son intention d’organiser l’ultime tournée de Lynyrd Skynyrd. Ce n’est pas l’arrêt définitif du groupe, mais un fort ralentissement qui s’annonce. Pour marquer le coup, le groupe commence un long et beau périple à travers le monde, à la rencontre de ses fans de toujours.

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        C’est la première fois que j’ai l’occasion de les voir. C’était un vrai beau moment ! Le groupe joue sévère et aligne les standards. Même s’il ne reste plus qu’un membre fondateur, à cause des drames que l’on connaît, Lynyrd Skynyrd maintient une vraie cohérence artistique et rend un bien bel hommage aux disparus. Difficile de ne pas y penser en les voyant ! En tout cas, c’était un super concert. 

        Grégory, après le concert au Helfest

        Lynyrd Skynyrd a toujours réussi à rebondir, malgré les tragédies. La bande de Floride, originaire de Jacksonville, est ainsi devenue l’icône du rock sudiste, et Gary Rossington a parfaitement réussi à entretenir l’esprit du groupe au cours des dernières décennies. Lynyrd Skynyrd a une histoire tellement forte, les voir sur scène encore une fois est un immense honneur. Il ne faut absolument pas passer à côté !

        Des adieux réussis pour Lynyrd Skynyrd. La formation de rock sudiste dégaine une setlist en béton. Trois guitares et deux choristes, il y a du monde sur scène, mais personne ne tire la couverture à soi. Magique, même les punks du public ont la larme à l’œil. 

        Le Parisien

      Archives

      2019
      1 concert
      • 23 juin
        Clisson
        Hellfest
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies