Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Leonard Cohen

      Leonard Cohen

      Un poète avant tout
      Ecouter
      • A Propos
      • Les faits marquants
      • Galerie
      • Témoignages
      • Archives

      A Propos

      A Propos
      Copyright Pierre Hennequin

      Comme son contemporain et ami Bob Dylan, difficile de décrire Leonard Cohen tant il semble avoir vécu mille vies. Quelques années après sa disparition, que retenir de son œuvre immense ?

       

      Des titres qui ont marqué des générations et qui ont été repris des centaines de fois ? Son histoire dantesque avec son amour de toujours et sa muse, Marianne Ihlen, de laquelle il était pourtant séparé depuis bien longtemps ? La profonde noirceur tout comme la lucidité incisive qui éclairent toujours chacun de ses textes ? Difficile à dire… Et si la vie de Leonard Cohen peut sembler être une succession de succès et d’âges d’or, la vérité ressemble plus à celle d’un artiste torturé, en quête perpétuelle de spiritualité, sage parmi les sages et songwriter de génie.

       

      Car oui, celui qui ne se destinait pas à la musique est un poète dans l’âme dont les recueils ont fait le tour du monde. Mais c’est aussi un être assombri, qui n’a jamais caché sa dépression et qui n’hésite pas à s’en servir pour révéler des textes sublimes, où le divin rencontre l’absurde, où le sacré côtoie le profane. Des chansons aux mélodies simples et subtiles qui entraînent dans une contemplation profonde, qui amènent à la réflexion, à la nostalgie et à une lenteur bienvenue, presque attendue.

       

      Introspectif, la scène lui apparaît plus comme une fosse aux lions que comme un exutoire. Il dira d’ailleurs qu’il s’y sent parfois comme « un perroquet enchaîné à son stand ». Une question de perfection sans doute quand on sait qu’il a travaillé plus de cinq ans sur son titre le plus célèbre, Hallelujah. Alors que retenir de Leonard Cohen ? Sans doute et en toute simplicité qu’il a marqué de son empreinte musicale ces cinquante dernières années.

      Les faits marquants

      1967
      L’écrivain devient chanteur
      Copyright Pierre Hennequin

      L’écrivain devient chanteur

      Poète et écrivain avant tout, Leonard Cohen devient songwriter, puis chanteur parce qu’il n’arrivait pas à gagner correctement sa vie. Il sort en 1967 son premier album, déjà empreint de la noirceur et de la mélancolie géniale qui le caractérisent, baptisé sobrement Songs of Leonard Cohen. Il contient une version du tube qui avait percé l’année précédente, Suzanne. Cette fois, la carrière de l’artiste est sur de bonnes voies !

       

      1972

      « Nous vous apportons la paix »

      Si le chanteur a donné des milliers de concerts pendant sa carrière, cela n’est devenu facile pour lui qu’à l’âge de 70 ans. Souvent, il masque son embarras sous son ironie, aidé d’un peu de drogue ou d’alcool. Mais ce soir-là, à Jérusalem, la pression est trop grande pour l’artiste né dans une famille juive. En plein concert, il quitte précipitamment la scène, en pleurs. Ni son manager, ni son groupe n’arriveront à le ramener à la raison et ce n’est qu’en entendant le public entonner «Hevenu Shalom Aleichem» («Nous avons apporté la paix sur vous») qu’il poursuivra sa performance.

       

      1984
      La chanson aux plus de 300 reprises

      La chanson aux plus de 300 reprises

      Various Positions est un album très spirituel que la maison de disques de Leonard Cohen ne souhaitera pas sortir aux Etats-Unis. Pourtant, le succès en Europe est retentissant car l’opus contient deux des titres les plus connus du chanteur : Dance me to the End of Love et Hallelujah, un tube dont il est désormais impossible de compter le nombre de reprises, la plus célèbre étant certainement celle de Jeff Buckley.

      1994
      Leonard Cohen se retire du monde

      Leonard Cohen se retire du monde

      Peu de temps après la fin de la tournée de promotion de The Future, Leonard Cohen décide de faire une pause et entre au monastère bouddhiste du mont Baldy. Il y restera finalement presque six ans. Un break mystique qui se prolongera puisque le chanteur part ensuite à Mumbaï pour étudier la spiritualité pendant un an. Il en revient, dit-il, libéré de sa dépression.

      2016
      Toujours plus de noirceur

      Toujours plus de noirceur

      Ce n’est qu’en 2008 que Leonard Cohen, apaisé, renoue complètement avec la musique en se lançant dans une nouvelle tournée mondiale, nous faisant l’honneur de se produire à l’Olympia de Paris. Et loin de se poser en artiste vieillissant, il sort un album considéré comme majeur par certains, You Want it Darker dont la chanson éponyme, confession d’un homme affrontant la mort, est un véritable bijou. C’est avec ce titre magistral que ce grand homme tire sa révérence en novembre 2016.

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        C’est l’un des concerts les plus agréables auquel j’ai assisté, de la part d’un artiste qui n’a plus rien à prouver. Plus de trois heures que je n’ai pas vu passer ! Et j’ai rarement vu un public aussi captif et respectueux, retenant son souffle à chaque silence pour finir par applaudir à tout rompre pour rappeler de nombreuses fois le chanteur star. 

        Alessandro après un concert à Nice

        Avec sa voix grave et rauque, ses mélodies dont Bob Dylan disait qu’elles étaient « son plus grand génie » et ses textes dont le sombre romantisme soulevait les cœurs, Leonard Cohen a laissé un héritage immense au monde de la musique. De ballades rock en ballades folk, il a, jusqu’à son dernier souffle, écrit des chansons qui resteront dans les mémoires encore longtemps.

         

        Le musicien canadien Leonard Cohen a marqué de son empreinte mélancolique une génération post-soixante huitarde bercée par sa voix grave posée sur des ballades souvent noires mais romantiques à souhait. 

         

        Leonard Cohen est avec Bob Dylan et Neil Young le dernier géant de la musique nord-américaine. Poète, écrivain, mais surtout auteur-compositeur-interprète de génie, il a depuis les années 60 inspiré des générations entières de songwriters et bouleversé par son art d'une richesse, d'une modernité et d'une profondeur inouïes, des fans partout dans le monde. 

        L’Express - La Dépêche

      Archives

      2013
      1 concert
      • 18 juin
        Paris
        Accor Arena
      2012
      3 concerts
      • 26 sept.
        Toulon
        Zénith Oméga
      • 28 sept.
        Paris
        L'Olympia
      • 30 sept.
        Paris
        L'Olympia
      2010
      6 concerts
      • 15 sept.
        Caen
        Le Zénith
      • 17 sept.
        Grenoble
        Palais des Sports de Grenoble
      • 19 sept.
        Strasbourg
        Zénith Europe
      • 21 sept.
        Marseille
        Le Dôme
      • 23 sept.
        Tours
        Parc des Expositions de Tours
      • 25 sept.
        Lille
        Zénith Arena
      2009
      6 concerts
      • 06 juil.
        Nantes
        Zénith Métropole
      • 07 juil.
        Paris
        Accor Arena
      • 09 juil.
        Toulouse
        Zénith Toulouse Métropole
      • 16 juil.
        Colmar
        La Foire aux Vins
      • 18 juil.
        Vienne
        Théatre Antique
      • 20 juil.
        Nîmes
        Arènes de Nîmes
      2008
      4 concerts
      • 09 juil.
        Lyon
        Les Nuits de Fourvière
      • 22 juil.
        Nice
        Jardin et Arènes de Cimiez
      • 24 juil.
        Paris
        L'Olympia
      • 26 juil.
        Paris
        L'Olympia
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies