Artistes
    Événements
      FR
      EN
      Guns N’ Roses

      Guns N’ Roses

      La gâchette du hard rock
      Ecouter
      • Tournée
      • À propos
      • Les faits marquants
      • Témoignages
      • Archives

      Tournée

      Aucune date prévue

      À propos

      À propos
      © Katarina Benzova

      Guns N’ Roses aime les stades bondés, comme s’il fallait au moins ça pour contenir l’énergie volcanique de ce groupe un brin énervé tout droit débarqué d’Hollywood. 

       

      « Rejouer avec Guns N’ Roses, c’est comme aller à l’église ». Paroles de Duff McKagan. Car le groupe de Los Angeles a enfin décidé de remettre le couvert pour dégainer des roses piquantes qui éraflent notre tranquillité routinière. Axl Rose et Slash sont redevenus potes, et les rafales d’indémodables mélodies remontent à la surface. Rock énergique, clips grandiloquents, cheveux taillés à la hache et look de sales gosses rebelles : ici, place au chaos et aux âmes qui « n’en ont rien à foutre ».

       

      Oui, Guns N’ Roses est un état d’esprit, un vacarme à faire sursauter et une grande messe qui n’a de Dieu que les envolées folles de guitares et les solos à rallonge du guitariste de génie Slash. Parce qu’ils ont beau frapper à la porte du paradis dans une somptueuse reprise du titre de Bob Dylan, ces gars-là semblent parfaits pour rester ici, à faire trembler la terre ferme. Slash, avec son pacemaker, continue de balancer sa Gibson au médiator, et Axl Rose plonge toujours aussi bien dans une foule qui fait des vagues avec les poings levés. Oui, les indociles de Californie, qui ont marqué le rock des années 90 de façon magistrale et qui ont toujours navigué à contre-courant n’ont rien perdu de leur fougue.

       

      Bien loin du Canter’s Deli, vieux restaurant underground où il répétait, le groupe semble avoir flingué les rides, une bonne fois pour toute, comme pour préserver leur soif juvénile. Bon sang, que c’est bon de les revoir ensemble, partager ces moments enflammés qui animent un hard-rock puissant comme la foudre. Guns N’ Roses is back, et l’énergie d’hier revient au galop. Ces mecs-là savent enflammer stades et salles comme personne ! 

       

      Les faits marquants

      1985
      Groupe énervé de Santa Monica

      Groupe énervé de Santa Monica

      Fusion entre deux groupes californiens – les Hollywood Roses et les Guns – les membres de Guns N’ Roses, à peine sortis d’un studio miteux de Santa Monica, entrent en scène et se font rapidement remarquer au Roxy, un bar mythique d’Hollywood, en jouant une reprise étonnante d’Aerosmith.

      1986
      Un premier disque qui déchire

      Un premier disque qui déchire

      Signé sur le label alt-rock, Guns N’ Roses présente Appetite for Destruction, leur premier album. Quelques mois plus tard, leur single Sweet Child O’ Mine, relayé en boucle par MTV, devient un véritable carton planétaire. À partir de cette date, le groupe se fait alors une promesse : il ne jouera désormais que dans des stades bondés.

      1991
      Les charts respirent Guns N’ Roses

      Les charts respirent Guns N’ Roses

      Les tensions en interne grandissent. Peu à peu, drogues et alcool prennent le pouvoir. Malgré les déboires, les crises de parano d’Axl Rose et les excès de Slash, Guns N’ Roses réussit un nouveau miracle en sortant le mythique double-album Use Your Illusion, comprenant l’indémodable reprise du titre de Bob Dylan, Knocking On Heaven’s Door. C’est un immense succès, et la tournée qui suit met le feu à des dizaines de stades à travers le monde !

       

      1993
      Séparation avec fracas

      Séparation avec fracas

      Slash se barre. Il déclare, par un fax adressé à MTV : « La vision poursuivie par Axl pour Guns N’ Roses est entièrement différente de la mienne. J’ai simplement envie de jouer de la guitare, d'écrire un bon riff et de monter sur scène, plutôt que de juste présenter une image ». On ne les reverra plus ensemble sur scène pendant des années, préférant se clasher par médias interposés que de tenter de se réconcilier.

      2008
      Guns N’ Roses, version 2.0

      Guns N’ Roses, version 2.0

      Après des années d’attente, le groupe fait enfin son retour avec un album intitulé Chinese Democracy, suivi de plusieurs tournées mondiales. Un suspens qui aura duré 15 ans et un groupe amputé de quelques unes de ses légendes puisque seuls Axl Rose et Dizzy Reed faisaient partie de la formation d’origine. 

      2016
      L’inespérée réconciliation

      L’inespérée réconciliation

      Slash et Axl Rose se parlent à nouveau. Mieux : ils aiment passer du temps ensemble. Alors forcément, ils n’ont qu’une idée en tête : reformer le groupe pour partir à la conquête des studios et des stades bondés. Le retour se fait sous le feu des projecteurs, et les fans sont surpris : dans le groupe, personne ne semble avoir vieilli, et l’énergie reste intense.

       

      Témoignages

      • Le mot du spectateur
      • Notre équipe en parle
      • La presse en parle

        La magie a opéré en cette très chaude soirée d'été, dans un Stade de France quasi plein. Cette magie faite de feeling, de rock, de charisme, de mélodies imparables, de riffs mythiques. Guns n' Roses est au sommet de sa forme. C’est une grande émotion personnelle et une grande fierté d'avoir pu vivre ça avec mes amis.

        Geoffrey, après le concert à Paris

        Guns N'Roses est un immense groupe qui incarne, à sa manière, une façon rock’n roll de voir le monde. Ils ont fait vibrer nos cœurs avec des tubes d’exception. Aujourd’hui, revoir le groupe californien remonter sur scène, avec Slash et Axl Rose réconciliés, c’est un pur bonheur. L’énergie est toujours aussi intense. Il suffit de voir les stades bondés pour comprendre à qui l’on a affaire !

        Le line-up initial de cette formation californienne de hard, c’est-à-dire trois quinquas, se retrouvait le temps d’une tournée à guichets fermés. Résultat : une foule bon enfant se déplace en masse écouter les vétérans qui s’habillent toujours moulant, les cheveux toujours trop longs, avec des titres toujours plus introduits dans le panthéon de la culture de masse. 

         

        Il faut dire que Guns N’ Roses obéit à une formule rock imparable, des riffs incontournables de sa musique jusque dans l’emballage de ses deux fortes têtes. D’un côté, le chanteur Axl Rose, cheveux longs et filasses, bandana, gueule d’éphèbe. De l’autre, Slash, guitariste frisé et épais, avec son éternel haut de forme vissé sur le crâne. 

        Libération - Les Inrocks

      Archives

      2012
      6 concerts
      • 05 juin
        Paris
        Accor Arena
      • 10 juin
        Lyon
        Halle Tony Garnier
      • 11 juin
        Strasbourg
        Zénith Europe
      • 14 juin
        Toulouse
        Zénith Toulouse Métropole
      • 18 juin
        Pérols
        Sud de France Arena
      • 19 juin
        Toulon
        Zénith Oméga
      2010
      3 concerts
      • 10 sept.
        Amneville
        Le Galaxie
      • 13 sept.
        Paris
        Accor Arena
      • 02 oct.
        Lille
        Zénith Arena
      Afficher plus
      gérard drouot productions utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Gérer les cookies